Avec le drone taxi, les embouteillages c’est fini

En 2016, la société Chinoise Ehang a présenté un prototype de drone taxi autonome.

Tout le monde a apprécié le projet, mais personne n’y croyait vraiment.

Après deux ans de recherche et développement, le drone taxi fonctionne.
Les Chinois ont impressionné le monde entier.

La Chine : nouveau paradis des nouvelles technologies

De notre point de vue, en 2018, l’excellence technologique se trouve aux Etats-Unis, pays qui a vu naître des entreprises telles que Google, Amazon, Tesla, Facebook, SpaceX, IBM...

C’est vrai...mais pas tout à fait.

Depuis le début des années 2000, la Chine profite de ses excédents financiers et de ses ressources minières en terres rares, pour s’imposer comme acteur majeur de la high-tech.

Les entreprises Chinoises sont encore peu connues à l’étranger, car elles se contentent de répondre aux 1,379 milliards de consommateurs chinois.
Un sacré marché intérieur.

Cependant, lorsque les Chinois décident de montrer leur savoir-faire, les occidentaux sont forcés de se taire.

L’exemple le plus parlant est celui du drone taxi créé par la société Ehang.

Du rêve à la réalité

En 2016, au CES de Las Vegas, l’entreprise Ehang surprend les visiteurs du salon.

La compagnie présente un drone taxi autonome, capable de transporter une personne d’un point à un autre dans un environnement très urbanisé. A cette époque-là, c’était une vision.

En 2018, les Chinois répondent aux sceptiques en montrant le résultat de plus de 1000 jours de R&D, qui ont nécessité la contribution de 150 ingénieurs.
En effet, une vidéo a été publiée, durant laquelle on voit un drone volé avec de vrais passagers à l’intérieur. Le pari est réussi.

Jugez par vous-même

 

La date de commercialisation n’est pas encore connue et le fondateur de l’entreprise a affirmé vouloir réaliser d’autres tests pour assurer la sécurité des passagers.

Malgré ça, le drone taxi a déjà séduit, car la ville de DubaÏ ainsi que la ville Chinoise de Guangehou ont annoncé vouloir l’utiliser pour réduire la congestion des routes.

Les Américains avec Uber et les Européens avec Airbus tentent de rattraper leur retard, en se lançant à leur tour dans les transports de personnes par drones volants.

Mais aucun résultat n’est attendu avant 2020...

China is in the air !

Alpes Actu Conseil - 7 place des Arts - 74200 Thonon les bains - 04.50.73.58.22