Les spams, source de pollution

 Une récente étude a montré que les spams envoyés par messagerie électronique sont nuisibles à l'environnement. L'éditeur d'anti-virus McAffee en apporte la preuve.

Toute personne ayant une boîte mail a déjà reçu un spam, ce mail, souvent publicitaire et non désiré par le receveur. En plus de polluer les boîtes de réception de courrier électronique, les spams sont aussi nuisibles à l'environnement. McAffee affirme, dans un rapport publié le 15 avril, que l'empreinte carbone laissé par les spams à l'échelle mondiale équivaut aux rejets de CO2 de plusieurs millions de voitures. Selon cette même étude, les 62 milliards de spams envoyés en 2008 dans le monde représenteraient 17 millions de tonnes de CO2 soit 0,2% des émissions mondiales.Pour obtenir ces résultats, l'énergie annuelle nécessaire à la création, l'envoi, la réception, le stockage et la consultation des spams a été analysée. D'après l'entreprise, l'affichage et la suppression des messages sont responsables de la plus grosse part de l'énergie consommée.

Source MaxiSciences.

Alpes Actu Conseil - 7 place des Arts - 74200 Thonon les bains - 04.50.73.58.22