Google sérial-bouffeur de données personnelles

L’appétit de Google pour vos données personnelles est déjà bien connu.
Mais voilà qu’une nouvelle étude montre que le géant du web "track" en permanence les utilisateurs de ses services, de son navigateur (Google chrome) et des smartphones sous Android.
Autrement dit, Google sait à peu près tout ce que vous faites de vos journées...

Les données collectées par Google

Le professeur d’informatique, Douglas C.Schmidt (Université Vanderbilt aux USA), vient de publier une étude qui prouve que Google recueille bien plus de données qu’on ne peut l’imaginer.
En effet, les résultats de cette étude révèlent que le géant Américain collecte toutes sortes de données, sur les personnes qui utilisent ses services tout au long de la journée.

De la musique que vous écoutez, jusqu’à l’itinéraire que vous empruntez...Google sait (presque) tout de vous.

La firme américaine parvient à capter les données des smartphones Android, même lorsque les appareils sont verrouillés et inactifs.
De plus, les données du navigateur Google Chrome sont collectées, même lorsque le mode incognito est activé (navigation privée). Le professeur Schmidt constate qu’environ deux tiers des données collectées par Google, le sont en arrière-plan, c’est-à-dire à votre insu.

La raison de ce gavage de données organisé est simple : Google cherche à récupérer un maximum d’informations sur chacun d’entre nous afin de les monétiser, auprès des publicitaires et des éditeurs de contenus.
Un business model particulièrement juteux.

Jouons à nous faire peur

Voici les points les plus significatifs qui ressortent de l’étude de Douglas C.Schmidt :

- Un téléphone sous Android, en veille et avec Chrome qui s’exécute en tache de fond communique la localisation du téléphone à Google 340 fois en 24h, soit une moyenne de 14 envois (de datas) par heure.

- Un smartphone sous Android (en veille) communique avec Google 10 fois plus, qu’un device Apple communique avec les serveurs Apple

- Google sait si vous conduisez, courez ou marchez et ce, même si vous n’êtes pas connecté via WIFI. Pour analyser vos déplacements, Google envoi sans cesse des requêtes aux réseaux WIFI public et privés, tout en les couplant avec les capteurs des devices Android (smartphones, montre connectée...)

- Un smartphone Android stationnaire et inactif pendant une durée de 24h, envoi 900 échantillons de données à Google.

- Google réussit à associer des datas anonymes avec les données personnelles d’un utilisateur. Les identifiants publicitaires, normalement anonymisés, sont en fait associables à des identités réelles d’internautes, par l’intermédiaire des serveurs Google ou via Android.

Le professeur Schmidt écrit : « Google identifie ainsi « les centres d’intérêt des utilisateurs avec une précision remarquable ».
La firme américaine dénonce un rapport qui : « contient des informations extrêmement trompeuses. ».

Google conteste les faits, mais malheureusement pour la firme les faits sont souvent têtus.

Quoi qu’il en soit, utiliser un Iphone et un navigateur autre que Google Chrome (Safari, Firefox...) réduit la quantité de données que Google peut collecter à votre sujet.
A titre d’exemple, un Iphone stationnaire et inactif envoie 50 fois moins de données à Google, qu’un appareil fonctionnant sous Android.

Information bonus : Google est incapable de recevoir et d’exploiter des datas de localisation en provenance d’un téléphone sous IOS qui utilise Safari.

L’étude peut être consultée ici

Alpes Actu Conseil - 7 place des Arts - 74200 Thonon les bains - 04.50.73.58.22