Crise chez Facebook : pourquoi les fondateurs d’Instagram sont-ils partis ?

Décidément, rien ne va plus pour l’entreprise de Marck Zuckerberg.
Déjà confronté à de multiples affaires, le réseau social doit à présent gérer le départ de Kevin Systrom et Mike Krieger, les deux cofondateurs d’Instagram.


Quittent-ils le navire avant qu’il ne chavire ?

L’histoire d’un rachat

Tout a commencé en 2010, lorsque Kevin et Mike ont créé « Burbn », un réseau social reposant sur la géolocalisation de ses utilisateurs.
Ce fut un échec, car l’application n’a jamais connu le succès escompté.

En revanche, lorsque les deux amis décident de centrer leur invention autour de la photo, ils constatent un rapide engouement, notamment dû à l’amélioration des appareils photo qui équipent les smartphones.

Nous sommes en 2012 lorsque le PDG de Facebook, Marck Zuckerbeg, décide de racheter Instagram pour un milliard de dollars.
Ce fut, à l’époque, l’acquisition la plus importante jamais réalisée par Facebook.

A l’occasion de ce rachat, Facebook avait affirmé que les deux entités fonctionneraient en toute indépendance, chacune de leur côté. Mais de toute évidence, la tentation était trop forte...

Les transgressions stratégiques de Facebook

Depuis 2012, tensions et frustrations se sont accumulées entre les cofondateurs d’Instagram et le patron de Facebook.
En effet, au fil des années, le plus grand réseau social au monde n’a pas pu s’empêcher de venir empiéter sur le territoire d’Instagram.

Aujourd’hui, Facebook lutte pour continuer à exister et acquérir de nouveaux utilisateurs, car le réseau social en perd chaque jour.
De son côté, Instagram poursuit sa croissance et continu d’en gagner.

Ainsi, nous avons pu observer cette lente intrusion de Facebook dans l’appli Instagram : sur la page profil des utilisateurs, un petit menu « hamburger » (en haut à droite) a fait son apparition.
Sa principale fonction est d’établir une passerelle vers la maison mère (Facebook) tandis que la fonctionnalité de crosspostage des publications Instagram sur Facebook a été ajoutée aux paramètres de l’application.

L’ingérence s’est aussi jouée en interne, au niveau des ressources humaines, avec des proches de Marck Zuckerberg expatriés chez Instagram et nommés à des postes de haute responsabilité.

Le coup de grâce à semble t-il été donné lorsque Facebook à supprimé la mention originale « Instagram », que l’on pouvait apercevoir lorsqu’une photo était envoyée sur Facebook depuis l’appli Insta.
Cette petite goutte d’eau a suffit à faire déborder le vase, déjà trop plein des excès de vassalité dont a fait preuve la maison mère.

Les départs se multiplient...

Facebook est à un moment compliqué de son histoire.

Suite au scandale de Cambridge Analytica et aux accusations de manipulation de l’opinion américaine lors de l’élection présidentielle de 2016, le réseau social peine à sortir la tête de l’eau.

Depuis janvier 2018, huit de ses dirigeants ont quitté l’entreprise, pour de multiples raisons. Parmi eux, les cofondateurs de WhatsApp l’application de messagerie rachetée en 2014 par Facebook.
En désaccord sur le sujet du respect de la vie privée, Brian Acton et Jan Koum ont décidé de s’en aller.
A présent, c’est au tour des patrons d’Instagram de claquer la porte.

Marck Zuckerberg semble être le seul maître à bord d’un vaisseau qui prend l’eau de toute part.

Alpes Actu Conseil - 7 place des Arts - 74200 Thonon les bains - 04.50.73.58.22