Une pépite française de la High Tech en difficulté

La PME française Sunpartner Technologies a créé un film transparent capable de transformer n’importe quelle surface en source d’électricité.
Elle vient pourtant d’être placée en redressement judiciaire...

Une véritable innovation technologique

Sunpartner a été fondée en 2008. Depuis sa création, l’entreprise a levé 73 millions d’euros, pour développer sa technologie « Wysips ».

Cette innovation, est protégée par plus d’une centaine de brevets. En effet, elle permet à des objets du quotidien : panneau d’affichage, vitre, smartphone... de capter et convertir l’énergie solaire en énergie électrique.

Il a fallu plus de 9 ans de R&D pour que Sunpartner commence officiellement à commercialiser son invention. Seulement, le marché des films photovoltaïques n’a (pour le moment) pas décollé. Faute de résultats, les actionnaires de la société s’impatientent et refusent de mettre, à nouveau, la main au portemonnaie.

Face à un besoin urgent de trésorerie, le président et fondateur de Sunpartner, Ludovic Deblois, a du placer son entreprise, sous la protection du tribunal de commerce d’Aix-en-Provence.

Une procédure de redressement judiciaire est donc ouverte.

Des années de recherche qui partent à l’étranger

Dans le cadre de cette procédure de redressement, l’entreprise se voit contrainte de céder sa branche « façades vitrées productrices d’énergie » et sa branche « écrans de montres connectées ».

Les entreprises étrangères se montrent fortement intéressées par un transfert de technologie, notamment des sociétés chinoises de haute technologie, souvent accompagnées par l’Etat chinois dans leurs opérations de prédation commerciale, afin de conquérir de nouveaux marchés extérieurs.

Les difficultés de la PME aixoise représentent une menace pour les emplois occupés par les 68 salariés de l’entreprise. Mais au-delà de ça, il s’agit d’un problème plus global auquel la France est confrontée et contre lequel elle ne parvient pas à lutter.

En effet, certains pays mènent des stratégies offensives de conquêtes commerciales à l’échelle internationale.
En étroite collaboration avec l’appareil étatique de leur pays d’origine, elles parviennent à rafler des technologies pour lesquelles elles n’ont pas eu à débourser le moindre centime de R&D.

Ainsi, ces firmes s’accaparent des marchés entiers et imposent leur suprématie technologique.

Les sociétés comme Sunpartner et les états impuissants comme la France, assistent en spectateurs à ces combats de géants de plus en plus fréquents à l’ère de la mondialisation.

Cette réalité à un nom : la guerre économique.

Alpes Actu Conseil - 7 place des Arts - 74200 Thonon les bains - 04.50.73.58.22