Splice : la startup qui fabrique des tubes musicaux

Cette marketplace américaine permet de télécharger en illimité des boucles d’instruments, pour permettre aux artistes de réaliser leurs propres compositions.

Cette startup est à l’origine de nombreux tubes

Plusieurs artistes célèbres ont adopté Splice pour mettre en musique leurs derniers morceaux.
Parmi les plus connus, les rappeurs Drake et Eminem, la pop star Ariana Grande ou le groupe Maroon 5.

Depuis sa création en 2013, la startup américaine s’est fixée un objectif bien précis : industrialiser la phase de composition des artistes.

Désormais, le principal instrument de musique pour créer des morceaux, c’est l’ordinateur. Splice offre donc une « marketplace » (place de marché) dédiée aux samples, ces boucles de sons électroniques, d’instruments et de chants qui lorsqu’ils sont combinés ensemble, forment un morceau de musique.

Un business model innovant

Les musiciens publient gratuitement leurs samples sur Splice, ce qui donne la possibilité aux artistes de bénéficier d’une libre utilisation.

Ces derniers doivent s’acquitter d’un abonnement de 7.99$ par mois pour pouvoir accéder à plus de 3 millions de boucles : lignes de synthé, chœurs, rythmes de batterie... En illimité et sans coût supplémentaire.

Une fois de plus, l’industrie de la création musicale vie un nouveau bouleversement : le tube planétaire « God’s Plan » de Drake, récompensé aux Grammy Award comme meilleure chanson rap de l’année a été composées grâce à Splice.

Par ailleurs, la plateforme rémunère les compositeurs en mettant en commun les revenus des abonnements et distribue des royalties au pro rata des téléchargements.
De cette manière, Splice a déjà reversé 15 millions de dollars de royalties depuis 2015.

En plus de mettre à disposition des sons libres de droits, la startup propose un service cloud pour stocker les chansons : les artistes peuvent échanger autour d’un titre, laisser des commentaires ou voir les dernières modifications effectuées sur un son.

Splice s’est largement inspirée des fonctionnalités de Google Drive et de la messagerie d’entreprise Slack.

Des perspectives réjouissantes

La startup vient tout juste de lever 57.5 millions de dollars pour pouvoir créer de nouveaux produits, travailler avec davantage d’artistes connus et diversifier ses styles musicaux.

Depuis sa création, Splice a levé 104.7 millions de dollars. L’entreprise est évaluée à 285 millions de dollars.

Néanmoins, l’équipe dirigeante ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : Ryan Walsh, ancien responsable produit d’Apple Music et ancien vice-président de Beats by Dre à rejoint la startup, de même que Cris Acquaviva, ancien directeur financier chez Marvel Entertainment, qui occupera désormais le même poste chez Splice.

Alpes Actu Conseil - 7 place des Arts - 74200 Thonon les bains - 04.50.73.58.22