Coronavirus : comment prendre en main sa communication digitale dans le Chablais ?

Plus que jamais dans l’histoire humaine, l’attention se trouve en ligne à “porté de publication”.

Une opportunité considérable s’offre donc à tous ceux qui cherchent à toucher leurs prospects/clients/partenaires/fournisseurs... Encore faut-il savoir comment communiquer dans ces temps délicats que nous traversons.

Où l’attention des Chablaisiens se trouve t’elle ?

Aujourd’hui, la TV est allumée, l’ordinateur est ouvert et le smartphone toujours à porté de main.
Durant cette période de confinement, les écrans connectés représentent notre seul accès au reste du monde.

De plus, l’ensemble des interactions sociales qui faisaient nos “vies ordinaires” sont désormais digitalisées : les enfants s’éduquent et se divertissent avec les écrans, tandis que les adultes télétravaillent et échangent en visioconférences.

Même les pratiques de loisir se vivent en ligne : on fait du sport, de la cuisine, des jeux, de la danse, de la musique, de l’art... Derrière nos écrans.

Ainsi, les usages digitaux se généralisent à toutes les populations durant le confinement : enfants, ados, adultes, retraités... Les réticences du passé (surexposition aux écrans, addictions...) s’effacent devant la nécessité de retrouver un semblant de vie sociale, professionnelle, scolaire, familiale, sportive...

De nouvelles habitudes se créent aujourd’hui et vont perdurer demain.

via GIPHY

La “communication d’entreprise à l’ancienne” (le print, la presse, radio, tv...) était déjà menacée, elle est désormais sur le point de vaciller.
2020 pourrait bien être l’année d’un changement définitif de paradigme en matière de communication.

Quel est ce nouveau paradigme pour les entreprises du Chablais ?

La tendance n’est pas nouvelle.
Mais les événements se sont considérablement accélérés ces derniers mois, ces dernières semaines.

Comme nous l’avons vu, les habitudes de consommation de l’information ont définitivement changées, d’autant plus avec les contraintes imposées par le confinement.

Les entreprises, commerçants, artisans et professionnels de tous secteurs d’activité sont désormais privés de leur “notoriété naturelle”, de leur “visibilité du quotidien” et de leur “communication de terrain” (bouche à oreille, vitrine, enseigne, relation client, relation partenaire, supports de communication print, marquages véhicules, banderoles, salons, portes ouvertes, promotions...).

Les gens ne sont plus dans les rues, ni sur les routes. Pour aller les chercher, préparer “l’après” et maintenir la relation, il s’agit donc d’investir massivement les lieux où se focalise l’attention durant le confinement : en ligne.

Mais attention, beaucoup se sont cassés les dents en pensant faire “en ligne”, ce qu’ils faisaient “hors-ligne”. Le web est un autre monde avec des règles très spécifiques, et changeantes en fonction des plateformes.

La première de ces règles étant : le contenu est roi ! (“Content is King”) Bill Gates en 1996.

via GIPHY

Dans le prochain article, nous verrons comment mettre en pratique cette première règle, dont le retour sur investissement peut-être considérable (et non-négligeable en période de crise).

En attendant, vous pouvez relire notre article sur “la bataille de l’attention”, qui vous explique pourquoi et comment l’attention des internautes est devenue une ressource (très) précieuse.

Alpes Actu Conseil - 7 place des Arts - 74200 Thonon les bains - 04.50.73.58.22